Chroniques Eat it

Pasta bling bling

Une recette puissamment esthétique, mixant un délicieux classique historique de la cuisine vénitienne (toujours un brin surprenant de par sa noirceur), délicatement enluminé par les fastes sans limites de l'Empire de Russie.

26 mars 2012 | par

eat-it-pasta1

Cette recette exclusive est à servir de préférence aux esthètes les plus endurcis, et plus généralement à tous ceux n’ayant peur ni du noir, ni du chic outrancier. Attention: effet haute-couture garanti!

Ingrédients pour 2 personnes

  • 250g de spaghettis noirs à l’encre de seiche
  • 1 petite boîte de tomates pelées en morceaux
  • 2 gousses d’ail
  • 1 petit oignon
  • 1/2 bouquet de persil plat
  • 1/2 verre de vin blanc sec ou de champagne
  • Huile d’olice, fleur de sel et poivre du moulin
  • 2 sachets d’encre de seiche (on en trouve chez le poissonnier ou dans les magasins Gourmet
  • Quelques cuillerées de caviar (…ou d’œufs de lompe noirs, pour les petits budgets)
  • Une belle pincée de paillettes de feuilles d’or alimentaire (cela se commande sur internet, ou se trouve également au détail, directement aux laboratoires des pâtisseries de luxe)

Préparation

Peler, dégermer les gousses d’ail, puis les presser. Hacher l’oignon très menu. Laver, effeuiller et ciseler le persil. Dans une petite casserole, faire blondir à feu doux l’oignon et a purée d’ail dans 2 cs d’huile d’olive. Puis ajouter les tomates, l’encre de seiche et les feuilles de persil ciselé. Arroser de vin blanc. Saler légèrement et poivrer généreusement. Laisser mijoter à couvert pendant environ 15 minutes, en remuant de temps à autre. Pendant ce temps, cuire les spaghettis à l’encre de seiche «al dente» (selon instructions du paquet).

eat-it-pasta2

Égoutter et ajouter une cs d’huile d’olive pour les «lubrifier» un peu. Mélanger rapidement les spaghettis à la sauce afin d’obtenir un résultat homogène. Dresser de très belles assiettes (aussi luxueuses que possible) et y parsemer de petites cuillerées de caviar autour des pâtes (sur le bord de l’assiette pour ne pas le surchauffer). Et pour finir, décorer d’une petite pluie de paillettes d’or, du bout d’une fourchette, d’un geste solennel.

Pour les plus affamés il est possible d’incorporer des blancs de seiche débités en très petits morceaux, d¨s le début de la cuisson de la sauce et de laisser cuire un peu plus longtemps. Il est aussi envisageable d’y ajouter, au moment du service, quelques rondelles de piment frais, ou un brin d’estragon, si le noir absolu vous semble trop angoissant.

La pasta bling bling s’accommode volontiers d’un champagne rare.

N’oubliez pas de bien utiliser votre serviette (noire) durant le dîner, car l’encre peut parfois laisser des traces au coin des lèvres…

Avec l’aimable collaboration de l’épicerie-traiteur Au Petit Comestible, Genève, ainsi que de Mary et sa fourchette noire.

Partager sur
Thèmes ,
Mise à jour 24.05.2017 22:22
1 682 vues

Sur le même thème

Top