Monde Allemagne

Mobilisation en faveur d’une trans de 11 ans

Le cas d'une préadolescente inquiète les associations LGBT allemandes et européennes. Cette jeune trans berlinoise risque de se retrouver en institution à la demande de son père.

1er février 2012 | par

Les parents d’Alex, divorcés, se déchirent autour de l’identité de genre de l’enfant, né garçon, mais qui manifesterait une identité de genre féminine. Son histoire a émergé dans la «Tageszeitung» du 19 janvier. Considérée par tous comme une «petite fille normale» depuis le jardin d’enfants, «Alex arrive maintenant à la puberté, peut-on lire dans le quotidien allemand. Son corps se développe vers celui d’un homme. Et elle n’a pas envie de devenir un homme. Plutôt mourir. Alex veut être traitée avec des œstrogènes. C’est ce que son père veut empêcher.» Selon la mère, un cas de transsexualisme réprimé dans la famille de la père expliquerait en partie l’hostilité de ce dernier à l’idée d’une transition d’Alex.

Frilosité
Le Bureau de protection de la jeunesse de la Ville de Berlin soutiendrait la démarche du papa. D’autant que les milieux médicaux sont encore réticents à la prise en charge de mineurs transsexuels. Même si des expériences sont menés çà et là en Allemagne et aux Pays-Bas, les médecins refusent le plus souvent d’administrer des traitements hormonaux aux adolescents. Une situation que les organisations trans dénoncent, soulignant le caractère traumatisant d’une puberté dans un sexe opposé à celui que l’on ressent comme le sien. La «Tageszeitung» cite toutefois un médecin de l’Université de Bâle, qui estime que le cas mériterait d’être examiné de plus près. «S’il s’agit bien de transsexualisme, on pourrait commencer tôt avec un traitement hormonal», avance le Pr Udo Rauchfleisch.

L’Organisation internationale de jeunes gays et lesbiennes IGLYO a publié un communiqué en soutien à Alex et à sa maman, soulignant «les dangers des ‘thérapies’ forcées visant à faire entrer les enfants dans des rôles de genre déterminés pour eux par la société.»

Partager sur
Mise à jour 15.05.2015 10:42
4 463 vues

2 commentaires

  1. Par comte:

    Pourquoi dire ‘elle’ d’une personne née garçon ? Quel est son cariotype ? Si son type chromosomique et ses organes sont masculins, il s’agit d’un garçon ayant de graves problèmes psychologiques sans doute liés au divorce de ses parents qui apparemment sont opposés sur pas mal de sujets. Donc cet enfant n’a pas encore réussi à construire sa personnalité comme ses parents auraient dû lui permettre de le faire : il dit simplement dans son corps toute la déchirure que le divorce de ses parents a occasionné dans son esprit.

  2. Par Ethan:

    C’est tout à fait inadmissible !!! Où sont les droits de cette petite ??? Protection de la jeunesse ??? Ne me faites pas rire ! En quoi ils la protègent en refusant de prendre en considération qui elle est ? Pourquoi ne pas entendre et surtout valider ce qu’elle a à dire ? Qui tient vraiment à sa stabilité émotionnelle et à son bien-être dans cette histoire ?
    Ça me révolte et ça reflète bien toute la problématique d’une société archaïque qui, encore une fois, parle et choisi à notre place et cela peu importe l’âge. Beurk…

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top