Tendances Thaïlande

Hôtesses de l’air trans prêtes au décollage

Première compagnie aérienne à recruter du personnel transsexuel, P.C. Air commencera ses opérations le 24 décembre en Thaïlande. Un beau pari sur la diversité, afin de relever un défi commercial risqué.

18 déc. 2011 | par

hotesse-trans-pc-air-thailande
Ancienne Miss Tiffany Universe, Thanyarat Chirapatpakorn est devenue l'égérie de P.C. Air.

Au début de l’année, une compagnie aérienne thaïlandaise totalement inconnue, P.C. Air, avait annoncé qu’elle cherchait du personnel pour assurer le service à bord de ses avions. La société avait alors reçu, selon son patron Peter Chan, une centaine de demandes émanant de ladyboys. Même si elles font partie du paysage social thaïlandais, ces personnes transgenre sont largement cantonnées à des rôles subalternes dans les services à la personne ou l’industrie, plus récemment dans le monde du spectacle, quand elles ne sont pas marginalisées. Plutôt que d’éliminer ces postulantes du 3e sexe, Peter Chan avait alors choisi, au contraire, d’encourager ces candidates à lui faire parvenir leur CV. Relayée par la presse internationale, cette campagne de recrutement peu banale avait fait le tour du monde.

«Elles comprennent les hommes et les femmes»
Onze mois plus, P.C. Air a présenté avec une certaine fierté ses quatre hôtesses trans, sur les trente membres du personnel de cabine, rapporte le «Bangkok Post». Elles étaient à bord du vol de démonstration de la compagnie, dont la presse anglophone s’est largement faite l’écho, la semaine dernière. «Elles peuvent offrir un meilleur services parce qu’elles comprennent les hommes et les femmes», s’enthousiasme Peter Chan, ancien steward devenu businessman. «Et elles sont parfaitement entraînées, conformément aux normes de l’industrie aéronautique.»

Parmi elles, Thanyarat Chirapatpakorn, une ancienne Miss, mannequin et comédienne, devenue la star du spot de pub de la compagnie (voir ci-dessous). «C’est le début de l’acceptation des transsexuels en Thaïlande, a-t-elle expliqué à l’agence Reuters. Cela nous donne la possibilité de travailler dans davantage de secteurs. Peut-être que, dans le futur, nous pourrons décrocher des jobs que nous n’avons jamais faits auparavant: policier, soldat ou même pilote.»

Notoriété
P.C. Air doit à ses ravissantes ambassadrices trans une fière chandelle. Elles offrent à la compagnie une notoriété enviable dans le ciel du sud-est asiatique, encombré de multiples opérateurs charter et low-cost. Peut-être de quoi surmonter certains handicaps. De fait, la compagnie commencera ses opérations avec un seul appareil, un Airbus A310 vieillissant, construit en 1986. Le vol de baptême, un charter pour le Laos, le 24 décembre, a d’ailleurs pris neuf mois de retard. Le transporteur explique ce délai par une volonté de profiter du boom du trafic de fin d’années, mais aussi par les perturbations engendrées ces derniers mois par les inondations, qui paralysent toujours une partie de la Thaïlande. P.C. Air a prévu de commencer à offrir des services réguliers en juin prochain, sous réserve de sa certification par les autorités nationales de l’aviation civile.

Partager sur
Mise à jour 15.05.2015 10:49
7 280 vues

Sur le même thème

Top