Sexualités Illuminé

«Masturbation = homosexualité», selon un pasteur américain

Amateurs de branlette, vous faites désormais partie de la galaxie gay. C'est la conviction de Mark Driscoll, étoile montante de l'évangélisme US, version rock'n'roll.

22 oct. 2011 | par

driscoll
Mark Driscoll.

Selon beaucoup d’observateurs, Mark Driscoll incarne l’avenir de l’évangélisme: le type charmeur, charismatique et plein d’humour qui livre des prêches aux accents de stand-up comedy. Sa Congrégation, la Mars Hill Church, a d’ailleurs vu ces dernières années exploser le nombre de ses fidèles, en général des jeunes blancs élevés au biberon MTV et internet. Mais il ne faut pas attendre de ce jeune quadragénaire de Seattle beaucoup d’ouverture en matière de mœurs. S’il admet le sexe hors-procréation, le pasteur est en revanche un pourfendeur acharné du féminisme et de l’homosexualité, entre autres bêtes noires.

Sa dernière sortie donne un aperçu de ses talents de comique (en l’occurrence involontaire). Dans un eBook consacré entre autres à la pornographie, la rock star de la Bible explique que la «masturbation peut être une forme d’homosexualité parce que cette acte sexuel n’implique pas de femme.» Il ne condamne pas pour autant la branlette, à condition que l’homme soit, en même temps «engagé dans d’autres formes d’intimité sexuelle avec sa femme». Bref, comme le résume le blog Instinct, «vous ne pouvez pas être gay tout seul, c’est un péché […] Mais vous pouvez tout à fait être gay. Tant que votre femme regarde.»

Partager sur
Mise à jour 03.02.2015 10:22
4 485 vues

Un commentaire

  1. Par Spacemonkey:

    ah donc une femme qui se masturbe c’est bon vu qu’une femme est impliquée!!!! on a eu chaud dis donc!

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top