Tendances éducation

Gendering, l’association qui fait agir le genre

Le groupe, qui travaille sur les stéréotypes de sexes auprès des élèves du primaire, a édité une BD retraçant le parcours de celles qui se sont battus pour le vote féminin, obtenu à Genève il y a tout juste 50 ans.

9 déc. 2010 | par

sufragette
Dessin : Françoise Maurer Etienne

En 2009, les fraîches diplômées de la première volée du Master en Études Genre de l’Université de Genève, désireuses d’exporter la perspective de genre hors du milieu académique, décident de créer leur association afin de sensibiliser la population. Son nom, Gendering. «Tout le monde parle de genre, mais pas toujours de manière adéquate, explique Francesca Marinoni, coordinatrice de l’association. Nous voulions montrer en quoi le genre est utile pour penser entre autres des questions d’identités, d’égalité ou de violence, en proposant des actions concrètes et artistiques à différents publics.»

Ainsi, durant l’année écoulée ont notamment été mis sur pied un atelier de sensibilisation aux stéréotypes de sexes destiné aux élèves du primaire, une introduction à l’intégration de la perspective de genre dans la pratique professionnelle à des moniteurs de centres aérés et un atelier d’expérimentation corporelle. Notre but est de donner des outils pour réfléchir différemment, s’interroger et remettre en question le système de genre qui est figé, poursuit Francesca. Et ça marche: à la fin d’un atelier dans une classe primaire, un petit garçon a avoué jouer à la poupée. Il a été soulagé de comprendre qu’il en avait le droit.»

Retour sur le suffrage féminin
Mais le grand projet de l’année est une bande dessinée pédagogique intitulée «Quoi ! Les Genevoises veulent voter?!» qui retrace la genèse de la longue lutte pour le suffrage féminin à Genève. Ce canton est le troisième en Suisse, après Vaud et Neuchâtel, à avoir accordé les droits politiques aux femmes, en 1960.

Commençant par un retour ironique sur la condition des femmes de la préhistoire jusqu’au XXe siècle, la bande dessinée approfondit ensuite la lutte pour les droits politiques des femmes proprement dite dans le contexte du système politique suisse, en s’appuyant sur les textes trouvés dans les archives d’Etat.

«Il a fallu près de 10 mois pour que cette BD voie le jour, commente Francesca, entre les recherches de soutien, les heures passées aux archives, l’écriture du scénario et l’impression. Cependant, nous sommes très contentes du résultat et nous sommes déjà en train de préparer une autre BD pour les 40 ans des droits politiques des femmes à l’échelle fédérale.» Destiné à un usage pédagogique, l’ouvrage sera distribué dans les établissements du post-obligatoire et les bibliothèques. Très bien documenté, il pourra être utile à l’enseignement de l’éducation civique, de l’histoire ou encore de la culture générale. «Nous avons voulu remettre sur le devant de la scène les femmes, grandes oubliées de l’Histoire!»

» www.gendering.net

Partager sur
Mise à jour 18.08.2014 09:02
4 619 vues

Sur le même thème

Top