Monde états-unis

Piégé par une webcam cachée, il se suicide

Le fait divers bouleverse l'Amérique: Tyler, un étudiant prometteur, se serait donné la mort après que ses ébats avec un garçon ont été diffusés sur le Net. Le résultat d'un piège tendu par son camarade de chambre.

1er oct. 2010 | par

tyler

Le drame serait lié à une «blague» montée par le camarade, lui aussi âgé de 18 ans, qui partageait sa chambre, sur le campus de l’Université Rutgers, dans le New Jersey. Connaissant l’homosexualité de Tyler, il avait dissimulé une webcam dans la chambre pour le filmer à son insu. Au moins une fois, le 19 septembre, il avait retransmis en direct les ébats de Tyler avec un autre garçon. Il a été arrêté par la police et inculpé de violation de la vie privée, tout comme une étudiante. C’est depuis la chambre de cette dernière que l’étudiant diffusait les images via un service de chat, apparemment accompagnées de commentaires de son cru. Auparavant, des messages ironiques invitaient les internautes à contempler le «spectacle». On ne sait pas combien d’internautes ont suivi la scène. Toujours est-il que deux jours plus tard, Tyler sautait du Pont George Washington.

Il semble qu’au début du mois Tyler ait fait appel aux autorités universitaires pour se plaindre de l’attitude de son «roommate». En vain.

L’affaire a remis le débat sur le harcèlement homophobe en une des médias américains. En effet, le cas de Tyler ne serait pas isolé, et plusieurs suicides liés au harcèlement homophobe seraient à déplorer chaque année dans les campus américains . «S’il avait couché avec une femme, sa vie privée aurait été respectée, et il serait vivant aujourd’hui», constate une étudiante interrogée par le quotidien en ligne Huffington Post. Vingt-quatre heure après la nouvelle du suicide, près de 50 000 personnes avaient rendu hommage à Tyler sur la page Facebook qui lui est dédiée.

Partager sur
Mise à jour 26.12.2015 11:36
5 367 vues

2 commentaires

  1. Par OutRage:

    Triste , mais en plus , il parait que ce n’est pas le premier cas de ce genre de coup monté dans un campus.

    Les 2 coupables risquent une peine allant jusqu’à 5 ans , j’espère qu’ils prendront le maximum , ça dissuadera les futur candidats à ce genre de pratique minable de lynchage.

  2. Par thatu:

    Comment Internet peut détruire quelqu’un. pourtant le New Jersey n’est pas connu comme une terre très anti-gay. Le harcèlement c’est parfois pire que des attaques physiques.

La section commentaires est fermée.


Sur le même thème

Top