Monde Brésil

Le mariage gay se met aux Verts

Le second tour de l'élection présidentielle au Brésil devrait voir le rapprochement de Dilma Rousseff et Marina Silva. Les deux femmes sont pourtant en désaccord sur plusieurs grands dossiers sociaux, comme le mariage homosexuel.

5 oct. 2010 | par

Dimanche passé, la candidate du Parti Travailliste Dilma Rousseff arrivait largement en temps du premier tour de l’élection présidentielle au Brésil avec plus de 46% des suffrages dans un pays où le vote est obligatoire. Encore inconnue du grand public il y a encore quelques mois de cela, celle qui a été adoubée par le président sortant Lula, qui a terminé ses deux mandats sur un bilan social et économique très favorable, devrait donc selon toute logique devenir la seconde femme présidente dans un pays d’Amérique latine, après Michelle Bachelet au Chili.
Mais elle devra tenter pour ce faire de capter les voix qui se sont portées sur la candidate écologiste, Marina Silva, vraie surprise de cette élection avec ses 19,4%. Or, cette dernière défend, contrairement à Rousseff, des positions très conservatrices, voire carrément intégristes comme lorsque cette fervente protestante réfute la théorie évolutionniste. Au niveau des droits sociaux, elle combat fermement le droit à l’avortement et s’oppose au mariage entre personnes de même sexe, contrairement à la probable future présidente. En cas de ralliement de la verte à la travailliste, nul doute que ces dossiers seront âprement débattus et qu’ils risquent fort de voir leur application compromise.

Partager sur
Thèmes ,
Mise à jour 26.12.2015 11:35
2 444 vues

Sur le même thème

Top